Tirages des tarots, astrologie ou voyance : votre nouveau site de voyance au féminin




Bonjour Ă  toutes et Ă  tous,

Vous voici de retour après avoir passé de belles vacances ensoleillées, la tête remplie de merveilleux souvenirs !!! Vous voilà donc prêts à aborder cette nouvelle rentrée en pleine forme …

Commençons par un coup de chapeau bien mérité aux athlètes du monde entier qui nous ont fait vibrer cet été lors de leur participation aux Jeux Olympiques à Rio.

Bravo à eux pour ce merveilleux spectacle qu’ils nous ont offert… Pour leur volonté, leur motivation, leur aptitude à se dépasser constamment et à leur talent….

Comme le dit le boxeur Tony Yoka, médaillé or : « … on a montré qu’il fallait croire en ses rêves, aller jusqu’au bout et les réaliser ».

Et le judoka Teddy Riner, médaillé or : « … TOUJOURS croire en ses REVES et FONCER !!!! »

Les Jeux Olympiques sont suivis des Jeux Paralympiques prévus du 7 au 18/09 mais qui, malheureusement, pourraient être remis en question et annuler pour une raison financière !!!

Clin d’oeil à l’agenda de septembre avec la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone qui aura lieu le 16/09 :

Rappelons que c’est en 1985 que des scientifiques ont découvert un important trou dans la couche d'ozone au-dessus de l’Antarctique.

La couche d'ozone est indispensable à la vie puisqu’elle retient la majeure partie des rayons ultra-violets du soleil, nocifs pour la santé, tout en laissant passer la lumière et la chaleur nécessaires à la vie sur la Terre.

C’est en 1987, deux ans plus tard, que 196 pays signent le protocole de Montréal, le premier traité environnemental international qui prévoit l’interdiction progressive des gaz chlorés (CFC) et bromés (halons), toxiques pour l’ozone, et dès 1996 dans les pays développés.

Suite à cela, la concentration atmosphérique de ces substances chimiques a baissé de 10 % à 15 % par rapport au pic de la fin des années 1990, selon le dernier rapport de l’Organisation météorologique mondiale et du programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) publié en 2015.

Le trou dans la couche d’ozone, en majeure partie provoqué par des activités humaines, continue à se résorber, selon un article publié le 30 juin dans la revue américaine Science dont l’auteur principal est Susan Solomon, professeur de chimie et de science du climat au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Selon les chercheurs, il a diminué de plus de 4 millions de km2, soit environ la moitié de la superficie des Etats-Unis, depuis 2000.

Selon toute probabilité, une guérison complète de la couche d’ozone est prévue avant 2050.

Dans la gazette de juin 2016, nous avons abordé la pollution des mers et des océans par les plastiques, entre autres.

Une étude récente, coordonnée par l'institut 5 Gyres associant les équipes de 6 pays et basée sur les mesures provenant de 24 expéditions, estime à 269.000 tonnes la masse totale de plastiques flottant à la surface des mers et océans.

Un projet ambitieux, le projet «Ocean Cleanup» a pour objectif de débarrasser les océans de leurs déchets plastiques. Son concepteur Boyan Slat, vient d’ailleurs de déployer un prototype de barrière filtrante en mer du Nord, à 23 kilomètres des côtes néerlandaises.

Le prototype mis en place est à l'état de modèle réduit. En effet, pour le moment, il mesure 100 mètres de long. La barrière est arrimée aux fonds marins et est constituée de flotteurs et d'un rideau immergé d'1,50 mètre chacun. Ce prototype a été étudié et créé pour supporter des charges de 80 tonnes et capturer des petits morceaux de plastique jusqu'à un millimètre de diamètre.

Il sera testé pendant 1 an dans la mer du Nord dans une zone « mouvementée » choisie en raison de la puissance des courants liés à la marée.

L’objectif de Boylan Slat est de mettre à l’eau une barrière de 100 kilomètres de long aux environs des années 2020 au coeur du Pacifique (les déchets plastiques du Pacifique aussi nommés comme formant le "7ème continent de plastique", représente une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille d'un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France...)

D’après ce concepteur, en déployant un seul de ces systèmes durant dix ans, cela permettra de nettoyer la moitié de la grande plaque de déchets du Pacifique, ou davantage selon le nombre de systèmes déployés.

Le test en Mer du Nord permettra d’affirmer ou d’infirmer la crédibilité et la réussite de ce processus, afin qu’il soit étendu (ou pas) aux autres territoires pollués.

Mais certains scientifiques sont déjà sceptiques et s’interrogent sur la faisabilité du projet, car en cas de problème sur le barrage flottant, un bateau devra être envoyé sur place pour effectuer la réparation…

Alors, affaire à suivre….

Dossier du mois : l’impermanence

L’impermanence est la qualité de ce qui est temporaire ; sur Terre, tout est impermanence car en perpétuel changement, en perpétuelle transformation.

Ca commence dès la naissance ; deux êtres décident de fonder une famille et c’est l’éblouissante fusion d’amour entre deux corps qui procréent un nouvel être.

En 9 mois, de la fusion d’un ovule et d’un spermatozoïde est développée et créée une nouvelle vie, un nouvel être. Puis ce bébé initialement foetus va grandir pour devenir enfant puis adolescent et adulte.

Au cours de sa vie, cet être va connaître d’innombrables changements dans les situations qu’il va rencontrées, fruits d’une part du karma de ses vies antérieures et de ses choix, actes et pensées dans la vie actuelle. Sa vie va être ainsi construite d’une succession de changements.

Il connaitra des changements et bouleversements dans tous les domaines de sa vie : dans sa famille, avec ses amis, dans sa vie professionnelle et dans sa vie sentimentale et privée. Changements et bouleversements qui apporteront des satisfactions et des joies ainsi que des souffrances et des pleurs mais ce qui est sûr, qui le renforceront, car toute expérience sur Terre a pour objectif de renforcer l’individu…

Tout passe, tout change, tout se modifie imperceptiblement (les montagnes par exemple) ou fortement et brutalement comme la mort physique…

Dans la nature c’est pareil ; le soleil se lève, il est à son apogée, il se couche, les saisons succèdent aux saisons toujours différentes d’années en années. Dans la vie quotidienne ce sont les modes de vie qui changent, les systèmes d’éducation, les présidents et les gouvernements….

Les idées changent… Tout se meut et change….

Bref, l’impermanence ou changement perpétuel est le dénominateur commun à tout ce qui est sur Terre…. Et même dans l’Univers car pendant que certaines étoiles meurent, d’autres se créent…. A l’image de la Terre, lorsque certaines âmes quittent leur corps de chair en fin de vie terrestre pour rejoindre leur nouveau plan d’existence, de nouvelles âmes s’incarnent en revêtant un nouveau corps physique pour écrire une nouvelle page de leur évolution terrestre…

Il est vrai qu’à certains moments magiques de l’existence, on aimerait bien freiner des deux pieds pour figer les instants savoureux et exceptionnels…

Le perpétuel changement est une des règles de fonctionnement de l’Univers.

Avoir conscience de l’impermanence de toute chose et l’accepter évite les souffrances et apporte la liberté d’esprit ; ne pas accepter l’impermanence de toutes choses procure des souffrances multiples : peine, regret, culpabilité et l’on se retrouve figé dans le passé.

Ce qui est sûr, c’est que sur Terre l’impermanence est permanente….. et est indispensable à l’évolution car sans impermanence le monde serait figé.

Héraclite d’Ephèse (philosophe grec 535 av JC), fut l’un des premiers philosophes à penser positivement le changement, en envisageant le cosmos comme un monde infini en perpétuel devenir, sous l’action créatrice des forces naturelles contradictoires. Dans sa pensée originale, ce changement perpétuel de toute chose est créateur et le signe de la force des choses. Tout change, varie et s’effrite, rien ne subsiste…

Selon Héraclite « le vice essentiel de l'opinion commune est d'attribuer aux choses une persistance qui leur est étrangère. À dire le vrai, rien dans le monde n'est fixe ou stable, mais tout se meut sans cesse, comme un fleuve où des vagues nouvelles poussent toujours les anciennes devant elles ». Par cette image, il indique que toute espèce de persistance dans les choses est une pure illusion.

C'est effectivement ce que Platon, Aristote et Héraclite ont déclaré de la façon la plus précise (Eloge de l’impermanence Association ALDERAN).

L’impermanence est un thème très développé dans la philosophie bouddhiste car croire en la constance des choses et des évènements est une illusion et l’une des causes de la souffrance.

Je vous propose que l’on se quitte sur ce poème de Théophile Gautier, Espana , hommage à cette belle fin d’été…

Au bord de la mer

La lune de ses mains distraites A laissé choir, du haut de l’air, Son grand éventail à paillettes Sur le bleu tapis de la mer.

Pour le ravoir elle se penche Et tend son beau bras argenté ; Mais l’éventail fuit sa main blanche, Par le flot qui passe emporté.

Au gouffre amer pour te le rendre, Lune, j’irais bien me jeter, Si tu voulais du ciel descendre, Au ciel si je pouvais monter !

A bientôt et bon courage pour la rentrée,

Mylène


Dernier article


©2018 EyesVoyance - est un site destinée aux arts divinatoires tels que l'Astrologie, la Cartomancie, les Médiums, la Numérologie, la Tarologie et la Voyance. L'utilisation du site est réservé ŕ une public adulte. L'ensemble de vos interlocuteurs vous garantissent une consultation téléphonique (ou tout autre support) totalement confidentielle et privée. Chaqu'un est tenu au secret professionnel le plus stricte et rigoureux.